L'innovation

L’innovation est un processus qui permet d’acquérir un avantage compétitif sur un secteur donné, par une évolution de son organisation, la mise en place de nouvelles méthodes ou outils de travail, la mise sur le marché d’un nouveau produit ou service. L’innovation est donc multiple, tout à la fois organisationnelle, technologique, marketing… L’innovation n’est pas un processus naturel pour une organisation humaine. Elle relève de la volonté et de la détermination d’un ou plusieurs individus. Elle suppose un esprit visionnaire, une prise de risque, une capacité d’initiative très forte, une culture du projet et une volonté d’aboutissement. Elle nécessite d’être à l’aise avec les incertitudes et les ambigüités, d’être capable d’identifier des opportunités que d’autres ne verront jamais et de se focaliser dessus, d’être tenace, persistant courageux, tout en étant perméable aux idées et aux conseils. L’apprentissage de l’innovation constitue un ensemble complexe qui pourrait être abordé en plusieurs phases: comprendre, manager, agir, s’adapter pour innover. Pour cela, il faut, d’une part, se tenir à la pointe de la technique et former les étudiants au plus haut. Les transferts technologiques des laboratoires de recherches de l’INSA pour la création d’enseignements à l’état de l’art en sont quelques exemples, mais aussi, d’autre part promouvoir l’interdisciplinarité, source de diversité, et la création de réseaux. Ces dernières permettent de créer une dynamique de groupe, indispensable au processus d’innovation, suscitant le croisement des idées et la mobilisation des ressources tout en développant le sens de l’adaptabilité et la réactivité de nos étudiants. La création du PTP Innovative Smart System ISS en est un exemple.

 

Objectifs

La mission Innovation a donc pour objectifs de favoriser la créativité et les prises d’initiatives porteuses d’innovations des étudiants au cours de leur formation.

Il s’agit de « lancer une fusée à plusieurs étages »:

-       le 1er étage sert à sensibiliser l’ensemble de nos étudiants à l’innovation et à l’entrepreneuriat et ce, dès le début du cursus (« décollage » en année 1 à 3).

-       le 2ème étage est utilisé pour proposer des formations aux étudiants intéressés par l’innovation et l’entrepreneuriat (« transport jusqu’à destination ») ;

-       le 3ème étage consiste à accompagner les étudiants entrepreneurs (à l’instar des Sportifs de Haut Niveau) pour leur permettre de mener de front études et création d’entreprise (« mise sur orbite »).

 

Exemples d’actions actuellement menées (sans ordre de priorité):

  1. La création du Fablab, FABRIC’INSA en 2015 est une première étape cruciale vers ces objectifs permettant de créer les conditions d’une ouverture d’esprit. Sa vocation est de cristalliser des idées, des concepts, un lieu pour que des étudiants, porteurs de projets, imaginent des solutions et puissent les réaliser, tout en se confrontant à d'autres personnes, d'autres univers pour savoir développer et partager des idées.
  2. Dans les actions de formation, il s’agit de sensibiliser tous les étudiants de niveau L1 à L3 à l’innovation et à l’entrepreneuriat. Par exemple, en introduisant les méthodes de créativités et innovation dans le cursus (mind mapping, analogie ; rêve éveillé, méthode TRIZ, serious game…). L’objectif est de générer une « rupture » entre le lycée et l’enseignement supérieur et de former les étudiants aux méthodologies de travail attendues. En M2, il s’agit de les mettre en situation afin de croiser leurs expertises, notamment dans le domaine de l’internet des objets, avec la création depuis 2015 du PTP Innovative Smart System ISS dont l’objectif est de former des diplômés capables d’innover c’est-à-dire capables de proposer, concevoir, réaliser, diffuser et commercialiser un « smart system » en partant du composant jusqu’à l’application métier en tenant compte des aspects sociétaux (en particulier sur « l’acceptance », la sociologie de la traduction sur le progrès sociétal, sur l’éthique (exposition aux ondes, vie privée…)). L’ensemble sera validé par une réalisation innovante mettant en œuvre les compétences pluridisciplinaires des étudiants.
  3. Une première sensibilisation à l'importance de l'innovation à travers l’introduction du thème de l’innovation dans l’APP0 (premier niveau de l’Apprentissage par Problème); inciter l’implication des étudiants tuteurs dans l’accompagnement des équipes et proposer des défis en équipe pour évaluer le développement des capacités de réflexion, création…
  4. Introduire un rapport d’étonnement sur l’innovation dès la première année lors de leur stage « ouvrier »
  5. Travailler à l’encouragement et à la prise en compte des démarches innovantes de l’étudiant dans ses UF (inciter et évaluer une initiative innovante dans un TD, projet, TP, travail sur Brevets,… )
  6. Recenser et promouvoir les concours Etudiants (iGEM, NI, ROBAFIS, …) dans l’ensemble des départements et accompagner la participation des étudiants (mise en réseau pour un accompagnement technique, soutien organisationnel, négociation des aménagements de cursus et validation de crédits ECTS,…).
  7. Modifier la relation enseignant/étudiant et augmenter la motivation des étudiants en introduisant un portfolio de compétences.

 

In fine, les compétences que doivent acquérir les étudiants sur l’innovation sont :

  • Savoir mener une veille scientifique : - savoir questionner (témoigne de sa soif de connaître et remettre en cause ce qui existe), - savoir observer (observer avec soin ce qui l’entoure – et en tire des conclusions qui lui inspire des idées inédites ou de nouveaux modes d’action) – savoir « réseauter » (consacrer beaucoup de temps et d’énergie à rechercher activement de nouvelles idées à des interlocuteurs susceptibles de lui fournir une vision différente ou originale et à les tester à travers un réseau de personnes aux opinions et aux parcours divers)
    • Connaitre les moyens de protéger et valoriser/exploiter une innovation (e.g. brevet, marque, licences creative commons…).
    • Savoir utiliser les méthodes de créativité et faire preuve d’autonomie dans le but de proposer des solutions innovantes.
    • Savoir mener un projet de recherche
    • Savoir expérimenter (e.g. prototypage…) et mettre en œuvre ses capacités à mobiliser, intégrer et approfondir les ressources d'un large champ de sciences et techniques apprises jusque là pour développer des idées innovantes afin de créer de nouveaux produits et services.
    • Développer l’esprit d'entreprendre et l’aptitude à prendre en compte les enjeux économiques, le respect de la qualité, la compétitivité et la productivité, les exigences commerciales, l'intelligence économique et les impacts sur l’environnement, les relations sociales, les normes dans un contexte interculturel.